Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette

  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Secrétaire - Assunta Di Lorenzo

Assunta Di Lorenzo

Madame Assunta Di Lorenzo a été nommée secrétaire de la gouverneure générale et chancelière d’armes du Canada en janvier 2018. Elle a reçu sa commission à titre de sous-gouverneure de la gouverneure générale le 23 janvier 2018.

Madame Di Lorenzo est née de parents italiens à Montréal, Québec, où elle a grandi avec sa soeur et ses deux frères. Elle s’est vue décernée une bourse d’étude de deux ans au Collège du Monde-Uni Lester B. Pearson du Pacifique, à Victoria, en Colombie-Britannique, duquel elle a obtenu un baccalauréat international. Elle a ensuite poursuivi ses études en sciences politiques, à l’Université McGill, et puis en droit, à l’Université d’Ottawa. Elle a aussi complété un certificat d’études avancées en gestion et un certificat d’études en perfectionnement des cadres, à l’Université McGill. Madame Di Lorenzo est membre du Law Society of Ontario et du Barreau du Québec.

Madame Di Lorenzo est une avocate et femme d’affaires possèdant une expérience significative dans la gestion d’équipe et en tant que conseiller stratégique auprès de chefs de la direction d’organisations gouvernementales, publiques ou privées, tant au niveau local qu’international. Elle a pratiqué le droit au sein des plus grands et importants cabinets d’avocats au Canada, en débutant les dix premières années de sa carrière en droit des valeurs mobilières et en fusions et acquisitions auprès des cabinets d’avocats Stikeman Elliott et Ogilvy Renault (maintenant Norton Rose Fulbright). Plus tard, elle devenue associée chez Fraser Milner Casgrain (maintenant Dentons) et ensuite chez McMillan, où elle a conseillé en matière de gouvernance d’entreprise et de réglementation.

Madame Di Lorenzo a aussi passé plus de vingt ans en tant que dirigeante au sein d’entreprises privées et publiques. Elle a d’abord agi en tant que première vice-présidente, chef du contentieux, du secrétariat corporatif et de la conformité de TAL Gestion Global d’actif, alors la filiale de gestion de placements de la Banque canadienne impériale de commerce. Elle a ensuite occupé des positions de cadre supérieur similaires au sein d’organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux: d’abord en tant que première vice-présidente, chef du contentieux et secrétaire corporatif de l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public, une société de la Couronne fédérale qui investit ses actifs de caisses de retraite à travers le monde et, jusqu’à récemment, en tant que secrétaire et directrice exécutive, affaires corporatives et juridiques du Réseau de transport métropolitain (anciennement, l’Agence métropolitaine de transport), un organisme provincial de transport collectif offrant des services de trains et d’autobus dans la grande région métropolitaine de Montréal.

Madame Di Lorenzo a agi pendant plusieurs années en tant qu’administratrice au sein du conseil d’administration de la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal et est une ancienne du programme de mentorat Catalyst WomenOnBoard.

Madame Di Lorenzo aime jouer au golf avec son fils qui étudie présentement en droit à l’Université de Montréal. Ses intérêts incluent la musique, l’histoire et les voyages. Elle parle couramment l’anglais, le français, l’italien, l’espagnol et un peu le polonais.

Date de modification : 26 juillet 2018