Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Présentation de lettres de créance (États-Unis d’Amérique, République argentine)

Rideau Hall, le mardi 8 avril 2014

 

C’est un privilège et un plaisir de vous recevoir à Rideau Hall dans le cadre de cette cérémonie.

J’ajouterais même que votre présence arrive à point nommé. En effet, Monsieur l’Ambassadeur Heyman et Madame l’Ambassadeure Nascimbene, vous arrivez tous les deux au printemps, au terme d’un hiver canadien qui fut merveilleux, bien que parfois un peu long!

L’édifice dans lequel nous sommes rassemblés est la résidence officielle et le lieu de travail de tous les gouverneurs généraux depuis la fondation de la Confédération en 1867, et c’est ici que se tiennent de nombreuses conversations sur le Canada et le monde.

Vous avez été choisis pour représenter votre pays et pour travailler avec des Canadiens afin de résoudre des problèmes et de profiter de nouvelles occasions. Vous comprenez l’importance des liens qui nous unissent et le fait que les relations internationales solides s’appuient sur la confiance et le respect.

Vous reconnaissez également que la confiance s’acquiert, se renouvelle ou s’érode quotidiennement.

C’est pourquoi je suis si heureux de vous recevoir à Rideau Hall en ce début de votre affectation au Canada. Cet endroit est en effet propice au dialogue. Profitons donc de cette occasion pour nous engager à communiquer et à coopérer dans les intérêts communs de nos pays respectifs.

Monsieur l’ambassadeur Heyman, je suis heureux de vous accueillir à Ottawa pour cette affectation importante. J’ai cru comprendre que votre épouse, Madame Vicky Simons Heyman, a de profondes racines familiales au Canada, et que vous avez tous deux d’agréables souvenirs de vos séjours au Canada. Votre bonne connaissance de notre pays vous sera sans doute fort utile dans vos nouvelles fonctions. Je pense aussi que l’expérience variée que vous avez acquise dans votre carrière vous a apporté de vastes connaissances dans lesquelles vous pourrez puiser. J’ai bien hâte de discuter avec vous au sujet de la relation importante entre nos deux pays et je vous souhaite la meilleure des chances pour vous installer dans votre nouvelle demeure.

Le Canada et les États-Unis entretiennent depuis longtemps des liens étroits d’amitié qui profitent grandement à nos citoyens. La relation entre nos deux pays est fort importante et très profonde. Notre géographie et nos sentiments communs ont permis à nos deux peuples d’établir des rapports solides. Nos valeurs communes et notre longue tradition de collaboration font de nos pays des partenaires exceptionnels en Amérique du Nord et dans le monde, et je me réjouis à l’avance de la poursuite de notre coopération.

Madame l’Ambassadeure Nascimbene, je suis heureux de vous accueillir au Canada dans le cadre de la plus récente affectation d’une longue et remarquable carrière diplomatique. L’étendue de votre expérience en matière de services diplomatiques et votre don pour les langues sont fort impressionnants. Le travail que vous avez accompli par le passé dans le cadre des relations bilatérales entre le Canada et la République argentine a fait de vous un choix évident comme ambassadeur. Je vous souhaite la meilleure des chances pour vous installer dans votre nouvelle demeure et découvrir tout ce que le Canada peut offrir.

Le Canada et la République argentine entretiennent des relations productives fondées sur le respect mutuel, sur des valeurs communes et sur des liens commerciaux importants. Nos deux pays partagent un engagement mutuel à l’égard du multilatéralisme, de la prospérité économique, de la démocratie et de la non-prolifération nucléaire. Le Canada espère tirer profit de notre partenariat en poursuivant le dialogue et la coopération.

À l’ère de la mondialisation et de l’évolution rapide de la planète, il est plus important que jamais que les pays souverains s’engagent à dialoguer et à favoriser la diplomatie. Au nom de tous les Canadiens, c’est avec plaisir que je vous accueille tous deux au Canada dans un esprit de partenariat et de respect.

Continuons ensemble à bâtir le monde averti et bienveillant dont nous rêvons.

Merci.