Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada

Le 8 mai 2018
MIS À JOUR - le 16 mai 2018

La gouverneure générale investira 45 récipiendaires de l’Ordre du Canada

OTTAWA — Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, remettra l’Ordre du Canada à 3 Compagnons, 12 Officiers et 30 Membres lors d’une cérémonie d’investiture à Rideau Hall, le jeudi 10 mai 2018 à 10 h 30.

À propos de l’Ordre du Canada
Créé en 1967, l’Ordre du Canada, une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays, reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Près de 7000 personnes de tous les milieux ont été investies de l’Ordre. Leurs contributions sont diverses, mais toutes ont permis d’enrichir la vie d’autrui et reflètent la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (« Ils désirent une patrie meilleure »). Les nominations sont faites par le gouverneur général selon les recommandations du Conseil consultatif de l’Ordre du Canada. Pour en apprendre davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, visitez www.gg.ca/distinctions. La cérémonie sera diffusée en direct à www.gg.ca/endirect à compter de 10 h 30 HAE.

L’horaire de la cérémonie d’investiture, la liste des récipiendaires, leurs citations ainsi qu’une fiche d’information sur l’Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

 -30-

Les représentants des médias qui souhaitent couvrir cet évènement sont priés de confirmer leur présence auprès du Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l’entrée Princesse Anne à 10 h 15 au plus tard le jour de la cérémonie.

Renseignements pour les médias :

Sara Régnier-McKellar
Bureau de presse de Rideau Hall
613-993-2569 (bureau)
613-301-2465 (cell.)
sara.regnier-mckellar@gg.ca

 Suivez GGJuliePayette et RideauHall sur Facebook, Twitter et Instagram.

 HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant : 

9 h 45 :

Arrivée des médias à Rideau Hall

10 h 30 :

Début de la cérémonie d’investiture

 

Allocution de la gouverneure générale

 

Remise des insignes de l’Ordre du Canada par la gouverneure générale

(aux Compagnons d’abord, puis aux Officiers et aux Membres)

11 h 45 :

Entrevues avec les récipiendaires 


RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA

Victoria M. Kaspi, C.C.

Montréal (Qc)

Margaret MacMillan, C.C.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Oxford (R.-U.) et Toronto (Ont.)

Cornelia Hahn Oberlander, C.C., O.B.C.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Vancouver (C.-B.)

 


OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

Joseph Arvay, O.C.

Victoria (C.-B.)

Yoshua Bengio, O.C.

Montréal (Qc)

Abdallah S. Daar, O.C.

Toronto (Ont.)

Mary Eberts, O.C.

Toronto (Ont.)

Richard Brian Marcel Fadden, O.C.

Ottawa (Ont.)

William Rodney Graham, O.C.

Vancouver (C.-B.)

Robert Joseph, O.C., O.B.C.

West Vancouver (C.-B.)

Lewis Edward Kay, O.C.

Toronto (Ont.)

Peter G. Martin, O.C.

Toronto (Ont.)

Mark Messier, O.C.

Edmonton (Alb.) et New York
(É.-U.)

Howard Leslie Shore, O.C.

Toronto (Ont.) et New York (É.-U.)

William Siebens, O.C.

Calgary (Alb.)


MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA 

Howard Adelman, C.M.

Toronto (Ont.)

René Blouin, C.M.

Montréal (Qc)

Louise Boisvert, C.M.

Sherbrooke (Qc)

Denis Boivin, C.M.

Montréal (Qc)

Chantal Caron, C.M.

Saint-Jean-Port-Joli (Qc)

Joyce Churchill, C.M.

Portugal Cove–St. Philip’s (T.-N.-L.)

Susan Coyne, C.M.

Toronto (Ont.)

Libby Davies, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Peter B. Dent, C.M.

Hamilton (Ont.)

Alan Doyle, C.M.

St. John’s (T.-N.-L.)

Nady A. el-Guebaly, C.M.

Calgary (Alb.)

Richard French, C.M.

Chelsea (Qc)

L’honorable Liza Frulla, C.P., C.M., O.Q.

Montréal (Qc)

Salvatore Guerrera, C.M.

Rosemère (Qc)

Daniel Roland Lanois, C.M.

Toronto (Ont.)

Catherine Latimer, C.M.

Ottawa (Ont.)

Oryssia Lennie, C.M.

Edmonton (Alb.)

John Lord, C.M.

Waterloo (Ont.)

Roland François Mahé, C.M., O.M.

Saint-Boniface (Man.)

Félix Maltais, C.M.

Montréal (Qc)

Marguerite Mendell, C.M., O.Q.

Montréal (Qc)

Anita Molzahn, C.M.

Sidney (C.-B.)

Élise Paré-Tousignant, C.M., O.Q.

Deschambault-Grondines (Qc)

André Perry, C.M.

Saint-Sauveur (Qc)

Diane Proulx-Guerrera, C.M.

Rosemère (Qc)

Frederick Sasakamoose, C.M.

Nation crie Ahtahkakoop (Sask.)

Eric Schloss, C.M.

Edmonton (Alb.)

Sharon Lynn Walmsley, C.M.

Toronto (Ont.)

Meeka Walsh, C.M.

Winnipeg (Man.)

Barbara Jean Weihs, C.M.

Toronto (Ont.)

 

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

 COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA

Victoria M. Kaspi, C.C.
Montréal (Québec)

Victoria Kaspi fait la lumière sur les mystères entourant les étoiles dans notre univers observable. Une professeure d’astrophysique à l’Université McGill, elle compte parmi les principaux experts mondiaux des étoiles neutroniques — des objets incroyablement denses qui se créent après l’éclatement d’étoiles massives. Ses découvertes quant aux propriétés uniques de ces étoiles ont accru la notoriété du Canada et favorisé la compréhension scientifique de la nature et des frontières de la matière. Simultanément, comme dirigeante d’institutions clés, elle a contribué à accroître notre capacité de recherche nationale dans des domaines comme la cosmologie, l’astronomie et l’astrobiologie.

 Margaret MacMillan, C.C.
Oxford (Royaume-Uni) et Toronto (Ontario)

Margaret MacMillan est une autorité mondiale de l’histoire internationale moderne. Depuis sa nomination à l’Ordre, elle a poli sa réputation d’historienne capable de mobiliser les experts et de captiver le grand public. En tant que professeure et directrice au Collège St Antony de l’Université d’Oxford, elle a façonné la compréhension publique des causes de la Grande Guerre. En particulier, son récent ouvrage intitulé Vers la Grande Guerre : Comment l’Europe a renoncé à la paix offre une analyse notoire de ce tournant décisif dans notre monde moderne. Réputée pour sa contribution éclairée au discours public, elle est aussi recherchée pour ses observations sur les enjeux internationaux pressants du moment.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Cornelia Hahn Oberlander, C.C., O.B.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Cornelia Hahn Oberlander est considérée comme l’une des plus influentes chefs de file au monde en architecture du paysage. Depuis plus de 60 ans, elle crée des environnements qui marient la grâce et le pragmatisme au bénéfice des gens de tous âges. De façon soutenue et consciencieuse, elle imagine et prône des aménagements socialement engagés et respectueux de l’environnement. Au sommet de son art, elle ne cesse de renouveler sa profession tout en exprimant son éternelle passion pour le monde naturel.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

 Joseph Arvay, O.C.
Victoria (Colombie-Britannique)

Joseph Arvay contribue à améliorer notre compréhension de la Charte canadienne des droits et libertés. Cet avocat prolifique a plaidé devant la Cour suprême à maintes reprises et a agi en tant qu’avocat-conseil dans de nombreuses causes d’importance historique telles que le suicide assisté par un médecin, les sites d’injection supervisée, les droits des personnes LGBTQ et les revendications territoriales des Autochtones, et ce, souvent à titre gracieux. Grâce à sa perspicacité assidue ainsi qu’à son dévouement en faveur de la justice sociale, il joue un rôle inégalé à l’égard de l’interprétation des lois qui portent sur les droits et les libertés civils.

 Yoshua Bengio, O.C.
Montréal (Québec)

Un leader mondial dans son domaine, Yoshua Bengio repousse sans cesse les frontières de la recherche en intelligence artificielle. Professeur d’informatique à l’Université de Montréal, il mène des travaux innovants sur les réseaux neuronaux profonds pour aider les machines à mieux comprendre le monde qui nous entoure. Fondateur du Laboratoire d’informatique des systèmes adaptatifs et de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal, il a contribué à faire de Montréal un foyer international pour la recherche en intelligence artificielle, attirant le capital de risque et les géants de la technologie tels que Google, Microsoft et Facebook.

 Abdallah S. Daar, O.C.
Toronto (Ontario)

Abdallah Daar a consacré sa carrière à l’amélioration de la santé publique dans le monde. Professeur de santé publique clinique, de santé mondiale et de chirurgie à l’Université de Toronto, il a mené des programmes et des partenariats d’envergure internationale afin de promouvoir la recherche et de proposer des options de prestation de soins de santé relativement aux maladies non transmissibles et à la santé mentale. Il a collaboré avec de nombreuses organisations, dont l’UNESCO et l’Organisation mondiale de la santé et a contribué à la création de l’Alliance mondiale contre les maladies chroniques. Il est également cofondateur de Grands Défis Canada, une initiative appuyée par le gouvernement qui finance des solutions novatrices à des problèmes de santé mondiale.

Mary Eberts, O.C.
Toronto (Ontario)

Mary Eberts est une avocate qui se porte à la défense des droits de la personne et dont le travail est précurseur. Dans le cadre de son travail avec le Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme et à titre de cofondatrice du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes, elle fait progresser les droits à l’égalité des femmes et des filles en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés. En outre, elle a joué un rôle fondamental dans l’élaboration et la réglementation de la profession de sage-femme en Ontario et elle est avocate plaidante, souvent à titre gracieux, pour l’Association des femmes autochtones du Canada depuis plus de 25 ans.

 Richard Brian Marcel Fadden, O.C.
Ottawa (Ontario)

Au cours de sa carrière remarquable dans la fonction publique, Richard Fadden a assuré la protection de tous les Canadiens et exercé un leadership inébranlable. À titre de coordinateur de la sécurité et du renseignement pour le Bureau du Conseil privé, il a contribué à définir la réponse du Canada aux attentats du 11 septembre. Par la suite, il a occupé le poste de directeur du Service canadien du renseignement de sécurité, de sous-ministre de la Défense nationale et de conseiller en matière de sécurité nationale auprès de deux premiers ministres. Reconnu pour son pragmatisme, son expérience et sa sagesse, il a guidé la communauté de la sécurité et de la défense du Canada durant des périodes difficiles grâce à l’étendue remarquable de ses connaissances.

 William Rodney Graham, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Un artiste conceptuel polyvalent, Rodney Graham a réalisé en quatre décennies une œuvre prolifique qui a captivé les auditoires, au pays et à l’étranger. Explorant la condition humaine au quotidien, il interprète habilement des références historiques, littéraires, musicales, philosophiques et populaires avec une photographie et une cinématographie à la fois provocatrices et fantaisistes, dans lesquelles il s’autoreprésente souvent. Ses œuvres éclectiques sont largement exposées et ont été intégrées à des collections publiques dans le monde entier. Réputé comme un mentor généreux, il inspire une nouvelle génération d’artistes contemporains.

 Robert Joseph, O.C., O.B.C.
West Vancouver (Colombie-Britannique)

Robert Joseph est un survivant des pensionnats indiens qui est devenu un champion passionné de la guérison et de la réconciliation. Un chef héréditaire de la Première Nation Gwawaenuk, il est le fondateur et ambassadeur de Réconciliation Canada, organisme voué au renforcement des relations entre les Autochtones et les non-Autochtones au Canada. Il a joué un rôle actif à la Commission de vérité et réconciliation comme témoin honoraire. Porte-parole éloquent, influent et respecté, il est un chef de file pour ouvrir le dialogue et renouveler les relations.

Lewis Edward Kay, O.C.
Toronto (Ontario)

Le biochimiste éminent Lewis Kay contribue à expliquer les mécanismes de la vie sur la plus petite échelle en étudiant le comportement des protéines dans les cellules vivantes. Un expert et un pionnier dans l’utilisation de la spectroscopie de résonance magnétique nucléaire (RMN), il a ouvert un laboratoire de recherche en RMN à l’Université de Toronto. Il a conçu des méthodes de recherche novatrices qui utilisent la RMN pour examiner la structure des protéines, leurs mouvements et leurs interactions avec d’autres molécules. Ces travaux fondamentaux ont transformé la discipline de la biophysique moléculaire et produit un impact mondial sur la biochimie et l’imagerie médicale.

Peter G. Martin, O.C.
Toronto (Ontario)

Peter Martin compte parmi les principaux chercheurs en astronomie du Canada. Il est en outre un chef de file influant dans le domaine de l’astronomie à l’échelle internationale. Professeur à l’Université de Toronto, il a mis au point des modèles informatiques qui s’appuient sur les observations astronomiques et les procédés physiques pour mieux comprendre la matière interstellaire et son rapport avec l’évolution des étoiles. Il a joué un rôle central dans la création de l’Institut canadien d’astrophysique théorique et de l’Institut Dunlap, deux établissements de renommée mondiale qui ont accru la capacité en matière de recherche et la réputation mondiale du Canada dans le domaine de l’astronomie et de l’astrophysique.

 Mark Messier, O.C.
Edmonton (Alberta) et New York (États-Unis d’Amérique)

Bien connu pour son leadership sur la glace et à l’extérieur de la patinoire, le légendaire Mark Messier est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de hockey de tous les temps. Joueur professionnel de la LNH pendant 26 ans, six fois vainqueur de la coupe Stanley et seul joueur à avoir été capitaine de deux différentes équipes dans le cadre de championnats de la ligue, il est reconnu pour sa persévérance et pour sa capacité à réunir les gens afin d’atteindre un but commun. Il contribue à diverses causes caritatives et à divers programmes communautaires, dont The First Shift, qui vise à rendre le hockey accessible à tous les enfants.

 Howard Leslie Shore, O.C.
Toronto (Ontario) et New York (États-Unis d’Amérique)

Howard Shore a utilisé son génie musical dans de nombreuses productions qui ont captivé des auditoires du monde entier. Un membre original du groupe Lighthouse ainsi que le cocréateur et premier directeur musical de Saturday Night Live, il est un compositeur et un chef d’orchestre réputé qui a composé plus de 80 œuvres pour des longs métrages, des orchestres symphoniques et des documentaires. On lui doit notamment la musique monumentale et chérie de la trilogie Le Seigneur des anneaux, qui lui a valu de nombreux prix, y compris trois Oscars. Fier de son héritage canadien, il revient souvent chez lui pour encadrer et soutenir des artistes émergents.

William Siebens, O.C.
Calgary (Alberta)

Bill Siebens est un pionnier de l’entrepreneuriat et de la philanthropie. De concert avec son père, il a mis sur pied la première société d’exploration et de production pétrolières internationale du Canada, ouvrant la voie à d’autres dans cette industrie. Outre son leadership dans le secteur des hydrocarbures, il accorde un appui discret, mais sans faille à diverses causes qui profitent à sa région. Il a ainsi fait don d’une partie de l’OH Ranch, une propriété historique, à la Fondation du Stampede de Calgary, un cadeau qui contribuera à préserver le patrimoine de l’Ouest pour les générations à venir.

 MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

Howard Adelman, C.M.
Toronto (Ontario)

Par son travail au nom des réfugiés, Howard Adelman incarne l’esprit canadien d’inclusivité et de générosité. Un professeur émérite à l’Université York, il a encouragé les Canadiens à parrainer en privé des milliers de réfugiés de l’Asie du Sud-Est en fondant Opération Survie, en 1979. Il s’est inspiré de ces efforts pour ensuite créer le Centre for Refugee Studies, le principal centre de recherche en Amérique du Nord voué à l’étude de la migration forcée. Par ailleurs, il est réputé pour ses publications sur le génocide au Rwanda et d’autres conflits ethniques.

 René Blouin, C.M.
Montréal (Québec)

Galeriste de renom, véritable développeur de talents, commissaire d’expositions et esthète en tous points, René Blouin occupe un rôle de premier plan sur la scène des arts visuels au pays. Important promoteur culturel depuis plus de trois décennies, il est reconnu pour ses efforts afin de bâtir des ponts entre le monde commercial et muséal de l’art. Par le biais de sa galerie et de ses engagements, notamment auprès de l’Université Concordia, il appuie sans relâche les jeunes créateurs dans leur quête vers de nouveaux sommets.

 Louise Boisvert, C.M.
Sherbrooke (Québec)

Femme d’affaires respectée, Louise Boisvert s’évertue, depuis près de 40 ans, à améliorer les conditions de vie dans sa communauté. Que ce soit dans le domaine de l’éducation où elle a lutté contre le décrochage scolaire ou à la tête des journaux La Tribune et La Voix de l’Est, son style de gestion rassembleur est ressenti de façon positive dans sa région. Empreinte de ténacité, elle mobilise entreprises et intervenants et mène des projets caritatifs visant à réduire la pauvreté. Son engagement et son énergie inspirent les autres et les incitent à faire de bonnes actions.

 Denis Boivin, C.M.
Montréal (Québec)

Grâce à son leadership, Denis Boivin a enrichi sa communauté à plusieurs niveaux. Comptable agréé respecté et conseiller d’affaires de confiance, il a présidé la pratique du Québec de l’un des principaux cabinets de services professionnels au Canada. Généreux de son temps et de ses ressources, il a appuyé une multitude d’organisations caritatives dans les secteurs sociaux, culturels et des soins de santé au cours des 30 dernières années. Survivant d’un cancer, il a aussi créé un fonds pour que des spécialistes étrangers puissent mener des recherches en oncologie thoracique au Canada.

 Chantal Caron, C.M.
Saint-Jean-Port-Joli (Québec)

Danseuse, chorégraphe, pédagogue et cinéaste, Chantal Caron place l’environnement au cœur de sa démarche artistique. Elle est à la tête de la compagnie de danse contemporaine Fleuve | Espace danse, qui signe des créations mettant en valeur notre patrimoine naturel, particulièrement le fleuve Saint-Laurent. Elle marie chorégraphie et cinéma, créant des œuvres touchantes dans lesquelles danseurs et éléments se juxtaposent. Impliquée dans sa communauté afin de susciter un intérêt collectif pour la nature par l’entremise de la danse et du mouvement, elle y dirige aussi depuis plus de 30 ans une école de danse.

 Joyce Churchill, C.M.
Portugal Cove–St. Philip’s (Terre-Neuve-et-Labrador) 

Joyce Churchill a été une infirmière et une défenseure dévouée de la communauté autiste pendant plus de 30 ans. Membre fondatrice de la Société de l’autisme de Terre-Neuve-et-Labrador et mère d’un fils autiste, elle a sollicité avec succès l’appui du gouvernement provincial pour financer la prestation de services de soutien essentiels. Elle a également joué un rôle de premier plan dans la création du Centre Elaine Dobbin pour l’autisme, à St. John’s. Dans le cadre de son important engagement communautaire, elle a entre autres occupé pendant quatre ans les fonctions de maire de sa ville natale.

Susan Coyne, C.M.
Toronto (Ontario)

Susan Coyne apporte une contribution fort diversifiée à l’industrie culturelle canadienne. En tant qu’actrice polyvalente et habituée de la scène théâtrale torontoise, elle est surtout connue à titre de scénariste et d’actrice primée pour la série télévisée Slings and Arrows, dont elle est cocréatrice. Dramaturge de talent, elle a notamment écrit Alice’s Affair et Kingfisher Days, une adaptation du livre à succès inspiré de ses mémoires d’enfance. Connue pour son engagement de longue date envers l’essor du théâtre canadien, elle a cofondé la Soulpepper Theatre Company et est la mentore d’innombrables jeunes artistes.

 Libby Davies, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Libby Davies est l’une des grandes défenseures de la justice sociale au Canada. Comme activiste communautaire, conseillère municipale à Vancouver, puis en tant que députée pendant de longues années, elle était réputée pour son approche raisonnée, mais collégiale, des questions importantes et souvent litigieuses. Pendant ses 18 années à la Chambre des communes, elle a fait preuve de leadership et a assuré la continuité durant une période tumultueuse de notre histoire politique. Elle a donné une voix à ceux qui n’en avaient pas dans des dossiers comme le sort des victimes de la thalidomide, les droits des LGBTQ, le logement abordable, les femmes disparues et assassinées et les lieux d’injection sécuritaires.

 Peter B. Dent, C.M.
Hamilton (Ontario)

Peter Dent est un pionnier dans le domaine de la rhumatologie et l’immunologie pédiatriques au Canada. Professeur et clinicien depuis une cinquantaine d’années, il a aussi exercé des fonctions administratives clés. Il a notamment été chef de la pédiatrie à l’Université McMaster et vice‑président de la médecine aux hôpitaux Chedoke et McMaster. Il est hautement respecté pour avoir lancé des initiatives en matière de santé au profit des enfants et de leurs familles, comme le McMaster Children’s Hospital et le Manoir Ronald McDonald à Hamilton, et pour avoir créé une importante plateforme d’échange de données utilisée par des spécialistes du monde entier.

 Alan Doyle, C.M.
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

Alan Doyle est l’un des ambassadeurs musicaux les plus estimés de Terre-Neuve. Chanteur du groupe Great Big Sea, il a aussi œuvré en solo, produisant des enregistrements en studio et des arrangements pour la télévision et le cinéma, et a contribué à revitaliser et à populariser la musique folk traditionnelle de Terre-Neuve auprès de nouvelles générations. Né dans la petite ville de Petty Harbour et toujours profondément attaché à ses racines, il appuie régulièrement, depuis plus d’une vingtaine d’années, de nombreux organismes de charité répartis dans toute la province de Terre-Neuve et dans l’ensemble du Canada.

 Nady A. el-Guebaly, C.M.
Calgary (Alberta)

Clinicien, professeur et chercheur d’avant-garde, Nady el-Guebaly contribue à changer les attitudes à l’égard des problèmes de dépendance en les considérant comme des problèmes de santé mentale. Son travail a mené à l’établissement de services de traitement partout au Canada, notamment des cliniques spécialisées au Manitoba et en Alberta, les premières de ce genre dans ces provinces. Dans le cadre de ses fonctions administratives au sein d’associations médicales et d’établissements universitaires réputés, il établit des lignes directrices sur la pratique en clinique qui orientent le traitement des dépendances, ce qui permet aux gens de recevoir des soins ouvertement et sans honte.

Richard French, C.M.
Chelsea (Québec)

Réputé pour sa vision globale et son leadership, Richard French a connu une brillante carrière dans le milieu universitaire, le monde des affaires et le secteur gouvernemental. Un fonctionnaire engagé, il a été député à l’Assemblée nationale du Québec, où il a détenu divers portefeuilles ministériels. Il a apporté une contribution considérable à des institutions, des entreprises et des organismes canadiens comme le Bureau du Conseil privé, Bell Canada et Bombardier. En tant que récent titulaire d’une chaire dotée en affaires et politique publique à l’Université d’Ottawa, il s’efforce de combler le fossé entre le secteur public et le monde des affaires.

L’honorable Liza Frulla, C.P., C.M., O.Q.
Montréal (Québec)

Passionnée et dotée de convictions profondes, Liza Frulla est une interlocutrice incontournable. Comme ministre provinciale et fédérale, elle a contribué à la création d’institutions vouées à la reconnaissance de nos artistes grâce à ses politiques. Elle a aussi fait du Canada le premier pays signataire de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à l’UNESCO. Comme animatrice et chroniqueuse, elle a participé au débat public avec ses commentaires éclairants sur l’actualité politique. Elle défend notre vitalité culturelle à tout prix et est un modèle d’engagement et d’intégrité.

 Salvatore Guerrera, C.M. et Diane Proulx-Guerrera, C.M.
Rosemère (Québec)

Les efforts philanthropiques de Salvatore Guerrera et de Diane Proulx-Guerrera se font sentir à l’échelle du pays. Ils ont lancé la Fondation CURE et ainsi recueilli des millions de dollars pour la recherche sur le cancer du sein, la sensibilisation et l’achat d’équipement, au moyen notamment d’initiatives créatives comme la Journée nationale du denim. Sous leur gérance, la Fondation Miriam a lancé des projets novateurs pour améliorer le bien-être des personnes autistes ou ayant une déficience intellectuelle. La Fondation PROCURE, L’espoir, c’est la vie, l’Hôpital général juif et les universités McGill et Concordia bénéficient également de leur générosité.

 Daniel Roland Lanois, C.M.
Toronto (Ontario)

L’auteur-compositeur-interprète Daniel Lanois est un musicien accompli et un producteur de musique respecté qui transporte ses auditeurs grâce à une impressionnante discographie primée dont les agencements et la signature sonores sont uniques. Il a produit plus de 60 albums au cours des 40 dernières années, y compris des albums emblématiques pour des artistes reconnus sur la scène internationale comme U2, Bob Dylan, Peter Gabriel et Neil Young. Il travaille présentement avec des artistes canadiens établis afin de créer une nouvelle expérience sonore.

 Catherine Latimer, C.M.
Ottawa (Ontario)

Catherine Latimer a consacré sa carrière à l’établissement d’un système de justice équitable qui reflète les valeurs du Canada. Au service du ministère de la Justice pendant plus de 20 ans, elle a été au cœur de nombreuses approches novatrices à l’égard de politiques nationales, notamment pour l’élaboration et la mise en place de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, à laquelle on attribue la réduction considérable des récidives et l’amélioration de la réadaptation. Depuis son départ de la fonction publique, elle demeure engagée à l’égard des questions qui touchent la justice pénale en tant que directrice générale de La Société John Howard du Canada.

 Oryssia Lennie, C.M.
Edmonton (Alberta)

Oryssia Lennie a consacré sa carrière à la fonction publique. En tant que sous-ministre des Affaires fédérales et intergouvernementales de l’Alberta et sous-ministre fédérale de la Diversification de l’économie de l’Ouest, elle a joué un rôle essentiel dans l’amélioration des relations fédérales-provinciales. Comme déléguée provinciale durant les négociations historiques entourant la Loi constitutionnelle de 1982 et les accords du lac Meech et de Charlottetown, elle a défendu les intérêts provinciaux durant les discussions nationales. Activement engagée dans sa communauté, elle contribue aussi à plusieurs causes caritatives comme Centraide et Habitat pour l’humanité.

 John Lord, C.M.
Waterloo (Ontario)

Chercheur, auteur et facilitateur, John Lord a voué sa vie à l’inclusion sociale des citoyens vulnérables. Il a fondé le Centre for Community Based Research, organisme indépendant de recherche et d’éducation sans but lucratif faisant appel à des démarches participatives et mettant à profit le savoir et l’expérience de citoyens confrontés à des obstacles à l’inclusion. Chef de file innovateur du mouvement canadien de défense des droits des personnes handicapées, il a conçu la démarche de la « nouvelle histoire » pour former des communautés créatives et inclusives par le financement individualisé, la facilitation indépendante et l’implication communautaire.

Roland François Mahé, C.M., O.M.
Saint-Boniface (Manitoba)

La détermination et l’engagement de Roland Mahé ont bonifié le théâtre et la dramaturgie franco-manitobains. Directeur artistique de la plus vieille compagnie de théâtre au Canada pendant 45 ans, il a permis à des centaines d’artistes de développer leurs talents, en plus de faire découvrir de nouveaux auteurs au public. Cofondateur de deux associations appuyant la création de pièces francophones en milieu minoritaire, il a activement contribué au rayonnement de cette discipline artistique, en plus de participer à l’essor de la langue française.

 Félix Maltais, C.M.
Montréal (Québec)

Depuis 35 ans, Félix Maltais nourrit la passion des sciences chez plusieurs générations de jeunes Canadiens. Il a imaginé et fondé Les Débrouillards, un mouvement d’éducation scientifique qui, par le biais de magazines, de livres, d’activités d’animation, de séries télévisées et de sites Web, offre aux jeunes le plaisir de la découverte. Le concept Les Débrouillards met l’accent sur la compréhension des phénomènes naturels tout en aidant les jeunes à développer leur esprit critique. Le mouvement est également présent dans plusieurs pays de la francophonie.

 Marguerite Mendell, C.M., O.Q.
Montréal (Québec)

Depuis plus de 30 ans, Marguerite Mendell travaille ardemment à la revitalisation de la communauté afin de réduire la pauvreté et de favoriser l’inclusion sociale. Elle a assumé divers rôles à l’Université Concordia et ses recherches approfondies lui ont permis d’élaborer des outils et des leviers politiques novateurs pour atteindre une plus grande démocratie économique. Elle participe régulièrement à divers forums internationaux et a mis sur pied des projets influents en innovation sociale et économique, dont la Fiducie du Chantier de l’économie sociale.

 Anita Molzahn, C.M.
Sidney (Colombie-Britannique)

Anita Molzahn est une véritable chef de file en ce qui concerne la recherche et l’éducation en sciences infirmières. En tant que professeure et doyenne responsable de la faculté des sciences infirmières à l’Université de Victoria et, plus récemment, à l’Université de l’Alberta, elle a enrichi la formation de toute une génération de spécialistes des sciences infirmières en mettant en place des programmes d’études et des diplômes innovateurs et en encourageant la recherche interdisciplinaire. Parallèlement, elle a mené des recherches en néphrologie reconnues à l’échelle internationale qui ont permis d’approfondir notre compréhension des facteurs influant sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies rénales et d’améliorer nos façons de faire en matière de dons d’organes.

 Élise Paré-Tousignant, C.M., O.Q.
Deschambault-Grondines (Québec)

Élise Paré-Tousignant est l’une des figures de proue de l’enseignement de la culture musicale du Québec moderne. Après ses débuts à l’Université Laval comme professeure de musique, elle devient la première femme à être doyenne de la Faculté des Arts et vice-rectrice de l’institution. Très impliquée dans la gestion des institutions culturelles, elle a contribué au rayonnement et à la notoriété du Domaine Forget et du Palais Montcalm, notamment grâce à l’ouverture de salles de concert qui comptent maintenant parmi les meilleures au Canada. Elle demeure très sollicitée pour son expertise et sa profonde implication.

 André Perry, C.M.
Saint-Sauveur (Québec)

André Perry est un pilier de l’industrie du disque qui contribue au rayonnement de notre culture musicale au-delà de nos frontières. Depuis 60 ans, il travaille avec les plus grands artistes du monde en tant que réalisateur, producteur et ingénieur de son. Membre fondateur de l’ADISQ, il a également conçu et dirigé Le Studio, à Morin-Heights, l’un des studios d’enregistrement musical les plus recherchés. Les travaux innovants issus de sa compagnie Fidelio Technologies ont également repoussé les frontières de l’enregistrement numérique.

 Frederick Sasakamoose, C.M.
Nation crie Ahtahkakoop (Saskatchewan)

Par sa détermination et sa résilience, Frederick Sasakamoose est une source d’inspiration. Quand il a atteint la LNH au début des années 1950, il a confirmé son statut de modèle à suivre autochtone pour de nombreux hockeyeurs en devenir. Il a créé des programmes de hockey mineur et d’autres sports pour les jeunes, d’abord localement puis dans le cadre d’une initiative qui s’est élargie à toute la Saskatchewan. Parlant ouvertement de ses réalisations et difficultés, il est devenu un mentor reconnu et un conférencier recherché préconisant des choix de vie sains auprès d’un vaste public.

 Eric Schloss, C.M.
Edmonton (Alberta)

Eric Schloss a aidé des citoyens et communautés du Canada et de l’étranger au moyen de diverses initiatives humanitaires et philanthropiques. Il appuie des organismes qui protègent les droits de la personne et soutiennent les étudiants, itinérants, immigrants et Autochtones canadiens. Pathologiste et dermatologue, il a participé à des projets offrant aux populations vulnérables africaines et haïtiennes un accès à des services d’éducation et de santé améliorés. Il a aussi fondé le Centre de littérature canadienne de l’Université de l’Alberta et donné plus de 40 000 livres à ce centre et à d’autres bibliothèques du campus.

Sharon Lynn Walmsley, C.M.
Toronto (Ontario)

Sharon Walmsley est l’une des chercheuses les plus renommées au Canada dans les domaines du VIH/SIDA et des maladies infectieuses. Professeure de médecine à l’Université de Toronto, elle a accompli de grands progrès depuis la fin des années 1980 afin d’améliorer les traitements thérapeutiques et les soins prodigués aux personnes qui vivent avec le VIH. Elle est particulièrement reconnue pour son travail d’avant-garde lié aux effets du VIH/SIDA sur les femmes et aux particularités des soins prodigués aux femmes. Conseillère expérimentée et exceptionnelle, elle s’est consacrée à aider de nouvelles générations de chercheurs et de cliniciens, en particulier de jeunes femmes scientifiques.

 Meeka Walsh, C.M.
Winnipeg (Manitoba)

Écrivaine, critique d’art, rédactrice en chef et conservatrice, Meeka Walsh a exercé une influence considérable sur le milieu des arts au Canada. Elle est rédactrice en chef de Border Crossings, une revue trimestrielle primée de renommée internationale qui porte sur la culture contemporaine. Ses publications novatrices et ses actions laissent transparaître son désir de comprendre les artistes canadiens et leurs œuvres et ont placé Winnipeg au premier plan sur la scène artistique. Elle aide fièrement à renforcer le milieu culturel du Canada en appuyant les artistes émergents et en faisant de généreux dons.

 Barbara Jean Weihs, C.M.
Toronto (Ontario)

Par son grand souci du détail, Jean Weihs a contribué à l’évolution de la bibliothéconomie au Canada et dans le monde. Depuis plus de 50 ans, elle est une chef de file en ce qui touche la formulation de normes et de pratiques mondiales pour le catalogage de documents autres que des livres. Elle a été présidente et membre de nombreux comités canadiens et internationaux et produit de nombreux articles et livres pour élargir la discipline. Vouée à améliorer l’accès bibliographique à l’information, elle est largement reconnue par ses pairs au pays et à l’étranger.

 FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l’Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils désirent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l’Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

Compagnon – Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l’échelle internationale

Officier – Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national

Membre – Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l’insigne

L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (ils désirent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne royale. L’insigne est fait d’argent fin et est composé de trois pièces individuelles : le flocon, l’anneau et la feuille d’érable. La couleur est ajoutée à la main par l’application d’un émail opaque et translucide.

L’insigne de l’Ordre du Canada a initialement été conçu en 1967 par Bruce Beatty, C.M., S.O.M., C.D. Les dessins techniques utilisés par la Monnaie royale canadienne pour créer l’insigne ont été conçus par l’Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général. L’insigne, dont la fabrication a été remise à jour, est produit par la Monnaie, dans son installation située à Ottawa.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l’Ordre. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés au sein de l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre, un conseil indépendant présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.