Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Colloque Canada-Chine sur les soins aux personnes âgées

Beijing (Chine), le jeudi 13 juillet 2017

 

Je suis ravi de me trouver ici parmi vous à l’hôpital de Beijing pour cet important colloque Canada-Chine sur les soins aux personnes âgées. J’aimerais remercier Dr Wang de nous recevoir si aimablement.

Il est tout à fait indiqué de nous réunir en ce  lieu. Cet établissement, qui s’appelait anciennement l’Hôpital international de la paix Norman Bethune, évoque les liens de longue date entre le Canada et la Chine dans le secteur des soins de santé.

Aujourd’hui, ces liens s’intensifient sous la forme de deux partenariats fructueux qui seront officialisés ce matin. D’abord, le centre des sciences de la santé Baycrest Heatlh Sciences et l’hôpital de Beijing signeront un protocole d’entente.

Ensuite, Baycrest Health Sciences et Zhonghong Zhuoye Group signeront un accord commercial sur un partenariat pour l’aménagement d’un établissement de soins pour les personnes âgées dans le sud de la Chine.

Nos liens s’expriment aussi par la collaboration de cet hôpital avec l’Université Dalhousie de Halifax, en Nouvelle‑Écosse, en ce qui concerne la recherche et la formation dans le secteur des soins aux personnes âgées.

De tels projets démontrent le potentiel du Canada en tant que partenaire de la Chine. Ensemble, nous pouvons connaître beaucoup de succès dans la conception et la mise en œuvre de solutions pour les soins aux personnes âgées.

Comme c’est le cas pour le Canada, la population de la Chine vieillit rapidement, et nous avons tout à gagner à renforcer nos partenariats existants et à trouver de nouvelles avenues de coopération en matière de soins aux personnes âgées.

Le colloque d’aujourd’hui sera axé sur trois thèmes importants :

  1. Quelles sont les plus grandes possibilités pour le développement des services de soins aux personnes âgées?

  2. Quels sont les plus grands obstacles pour ce qui est de répondre aux besoins actuels et futurs des personnes âgées?

  3. Comment la Chine et le Canada peuvent‑ils travailler le plus efficacement possible pour saisir les occasions et surmonter les obstacles?

Ce sont là des questions importantes et je suis convaincu que nous obtiendrons des idées et des opinions éclairées de la part de nos distingués participants ce matin. Merci, Dr Zeng, Dr Xin, M. Hong, et M. Perkins de nous avoir exprimé vos avis d’experts dans le cadre de cette discussion.

Le Canada est reconnu dans le monde entier  pour l’importance qu’il accorde à son régime de soins de santé. Il est un chef de file dans la conception de solutions innovatrices en soins de santé, notamment en ce qui concerne les soins aux personnes âgées. Je suis heureux de constater que notre public d’aujourd’hui compte quelques autres fournisseurs et innovateurs canadiens du domaine des soins de santé.

Les Canadiens souhaitent vivement échanger sur leurs pratiques exemplaires tout en apprenant de leurs homologues, ici même à l’hôpital de Beijing et aux quatre coins de ce grand pays.

Il y a tant de possibilités de coopération, notamment au moyen de partenariats d’investissement et d’innovation au Canada.

Nous voulons aussi encourager la mise à contribution des talents, des technologies et de l’expertise du Canada pour des projets chinois en soins de santé et en sciences de la vie.

En tant que gouverneur général du Canada, je parle souvent du désir d’édifier un pays averti et bienveillant, qui recherche le dialogue et les échanges avec les grandes nations telles que la Chine.

Ensemble, nos deux nations peuvent édifier des sociétés toujours plus averties et bienveillantes qui coopèrent en vue de répondre aux besoins de leurs populations vieillissantes.

Il s’agit d’un défi, mais aussi d’une occasion d’aider d’autres sociétés et d’approfondir le partenariat qui existe entre nos deux pays.

Je suis convaincu que cette discussion sera productive et je vous souhaite le plus grand succès dans votre important travail.

Merci.