Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

100e anniversaire de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth

Ottawa (Ontario), le mardi 13 juin 2017

 

Je suis ravi d’être ici pour souligner le 100e anniversaire de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth.

Aujourd’hui, c’est le moment de réfléchir à l’importance de tout ce que vous faites et de nous rappeler le souvenir de ceux qui sont tombés au champ d’honneur.

Ce que vous faites est si important.

Vous nous aidez à honorer la mémoire de ces braves qui ont servi leurs pays respectifs.

Vous nous aidez à préserver leur souvenir.

En 2014, j’étais en Belgique pour commémorer le 100e anniversaire de la bataille d’Ypres.

Les chefs d’État et de gouvernement s’étaient alors rassemblés à la porte de Menin, qui est un site de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth et un monument grandiose consacré à ceux qui ont perdu la vie lors de la Première Guerre mondiale.

Je m’imaginais ce que ces soldats auraient vu, il y a un siècle, au moment de passer à cet endroit en marchant vers un destin incertain, vers un combat qu’ils auraient sans doute préféré ne pas avoir à livrer.

Je les imaginais en lisant leurs noms — chacun minutieusement gravé dans la pierre. Plus de 54 000 noms; dont les noms de presque 7 000 Canadiens.

Le soin et le souci du détail avec lesquels ce monument a été construit et est maintenant entretenu témoignent de l’engagement de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth.

La Commission a transformé notre façon d’honorer tous ceux qui sont morts à la guerre.

Depuis un siècle, elle soutient la collaboration entre les nations en vue d’exprimer notre respect à ceux qui sont tombés au combat et de rendre hommage à nos anciens combattants et à leurs proches.

Les chiffres sont impressionnants :

  • La Commission s’occupe de cimetières et de monuments commémoratifs se trouvant sur 23 000 sites dans 154 pays.
  • Elle prend soin des lieux du dernier repos de presque 1,7 million de militaires, hommes et femmes, du Commonwealth qui sont morts durant les deux guerres mondiales. 
  • Plus de 300 000 documents ont été versés dans ses archives en ligne, pour permettre aux gens de découvrir les histoires de nos anciens combattants.

Aujourd’hui, dans l’ensemble du Commonwealth, nous travaillons ensemble dans l’espoir d’édifier un monde plus pacifique, équitable et juste. Et nous faisons cela, en partie, en visitant des sépultures de guerre et en n’oubliant jamais le sacrifice de ceux qui nous ont précédés.

J’ai déposé des dizaines de couronnes partout au Canada et à l’étranger durant mon mandat de gouverneur général et de commandant en chef, dont certaines sur les sites des sépultures de guerre du Commonwealth. Chaque fois, je repense à l’importance fondamentale de notre devoir de mémoire.

En 2000, ma prédécesseure la très honorable Adrienne Clarkson a prononcé l’éloge funèbre devant la Tombe du Soldat inconnu ici à Ottawa. Elle a alors dit ceci :

« C'est une chose terrifiante pour nous, êtres humains, de penser que nous pouvons mourir sans que personne ne le sache et ne puisse inscrire sur une pierre tombale d'où nous venions, quand nous sommes nés et quand précisément nous sommes morts. »

Grâce au travail de la Commission, ces pierres tombales sont maintenant gravées de ces détails; et ces noms et dates sont ainsi préservés. 

Merci pour tout ce que vous faites.